Conakry : « Nos jeunes ont du talent » et ça se verra

Article : Conakry : « Nos jeunes ont du talent » et ça se verra
27 mai 2015

Conakry : « Nos jeunes ont du talent » et ça se verra

25 mai 2015, c’est à cette date anniversaire de la création de l’union africaine qu’a eu lieu le lancement du projet « Nos jeunes ont du talent » dans la salle de réception de la primature à Conakry. Initié par RTT Production et CS consulting de Claudy Siar, l’animateur vedette de l’émission Couleurs tropicales sur RFI, l’événement a enregistré la présence de plusieurs hautes personnalités guinéennes dont Domani Doré, ministre des sports, Moustapha Naité, ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune, Damantang Camara, ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, Amirou Conté, ministre de la culture et Gassama Diaby, ministre des droits de l’homme.

Rencontre "Nos jeunes ont du talent", Primature Guinée
Rencontre « Nos jeunes ont du talent », Primature Guinée

Présenté comme une consultation nationale qui donnerait la parole aux jeunes de tous bords, de tous les horizons et de toutes les couches sociales, du nord au sud, de l’est à l’ouest de la guinée, la tribune offerte par le « Nos jeunes ont du talent » leur permettra de mettre en exergue leurs préoccupations, leurs attentes et leurs aspirations desquelles sortiront des recommandations qui seront transmises au gouvernement dans un cahier de charge qui recommanderait un véritable programme à leur profit. Son application, du moins comme l’espérait tous les intervenants dans leurs propos, devrait permettre enfin de répondre aux préoccupations de cette couche sociale qui rêve de vivre sa jeunesse normalement.

Tout en en souhaitant bonne chance à l’initiateur, les départements cités plus haut ont de ce fait exprimé leur total adhésion au projet et ont promis d’en être le relais chacun dans leur domaine de compétence et de responsabilité.

Gassama Diaby, dans un langage qu’on lui connaît a fait étalage brièvement de ses inquiétudes, voir le droit de tout citoyen respecté et prévenir les amalgames. Il s’agit d’une consultation, que veulent les jeunes ? Qu’attendent-ils ? Que souhaitent-ils, qu’espèrent-ils ? Le tout sans coloration politique. Il ne faut pas croire qu’on va ouvrir les vannes et faire couler de l’or à flot. Il s’agit de recueillir à la source les vraies inquiétudes des jeunes et d’en faire une base de travail afin d’adapter une programme adéquat. Voilà qui est dit.

Rencontre "Nos jeunes ont du talent". Moustapha Naïté au micro de la presse
Rencontre « Nos jeunes ont du talent ». Moustapha Naïté au micro de la presse (Photo : Présidence GN)

L’initiative en elle-même semble louable et requiert un gros travail d’équipe derrière. Redonner de l’espoir aux jeunes, pourquoi pas ? Leur donner de faux espoirs comme souvent par le passé, non.

Par contre, la centaine de convives dont plusieurs dizaines de journalistes venus de partout, presse locale comme internationale, s’est démenée à suivre cet événement d’ampleur dans une infrastructure d’accueil qui laissait à désirer : la faible climatisation des lieux, la vétustés des équipements techniques de sonorisation, l’aspect défraîchi des murs, le flocage manuel des sièges avec du feutre et l’odeur forte de moisi qui émanait des moquettes, bref, un constat peu flatteur pour une institution comme la Primature qui accorde peu d’intérêt dans l’entretien de ses équipements.

Rencontre "Nos jeunes ont du talent".  Claudy Siar au micro de la presse Photo : Présidence GN
Rencontre « Nos jeunes ont du talent ». Claudy Siar au micro de la presse
Photo : Présidence GN

Le jeu de question-réponses avec l’auditoire s’est déroulé normalement, les uns et les autres s’y prêtant, le tout dans une bonne ambiance.

Prévue pour une durée de deux mois, cette consultation nationale est accueillie comme une bouée de sauvetage par une jeunesse en déperdition. Elle ouvre à nouveau un semblant d’espoir et, comme au rugby, il faudra transformer l’essai au risque de voir la montagne accoucher d’une souris au soir du 8 août, date de clôture prévue de la campagne « Nos jeunes ont du talent »

Nabé

Partagez

Commentaires

mohamed lamine toure
Répondre

C est une chance pour la guinee d avoir Moustapha Naite à la tete de sa jeunesse car nulle solution pour la jeunesse ne peut provenir des rencontres ds des bureaux feutrés seule la cible concernée est mm de proposer des solutions à ses maux une première sur le continent tous mes vœux l accompagnent

sogue
Répondre

Bonjour Mr Toure,
En tous cas nous lui souhaitons bonne chance.